L’assurance emprunteur est un élément essentiel de l’emprunt senior

assurance emprunteur

L’assurance emprunteur ou assurance de prêt immobilier ou encore assurance décès invalidité est une couverture exigée par les organismes de prêt. Elle servira aussi à sécuriser le patrimoine de l’emprunteur. Aujourd’hui, les banques accordent plus facilement un prêt aux seniors sous certaines conditions. Voici un tour d’horizon sur le sujet.

L’assurance emprunteur garantit l’emprunt aux seniors

Tout le monde a des projets en tête, y compris les seniors retraités dont le pouvoir d’achat et l’espérance de vie se sont nettement améliorés. Aux alentours de la soixantaine, ils sont nombreux à avoir des projets immobiliers afin d’acquérir un logement qui leur convient, ou bien de rénover leur logement principal. Pour concrétiser leurs projets, les seniors peuvent recourir à un emprunt immobilier.

Par rapport à l’assurance-vie, au plan d’épargne en actions et au plan d’épargne populaire, l’emprunt constitue une bonne stratégie patrimoniale. Recourir au crédit est particulièrement avantageux, car l’emprunteur ne s’expose pas à des pénalités et ne risque pas de perdre un avantage fiscal. De plus, en matière de fiscalité, l’emprunt immobilier est en mesure de rehausser la rentabilité d’un investissement locatif. Pour obtenir ce prêt, les banques exigent souvent une assurance emprunteur aux seniors. Les statistiques nous révèlent qu’après 60 ans, leur risque de décès avant l’échéance du remboursement est considérable. Sans une couverture adaptée, la transmission d’un passif successoral à leurs héritiers est très probable. L’assurance décès-invalidité lié au prêt permet d’ajouter le bien immobilier dans l’actif successoral du défunt. En outre, le capital restant dû est totalement soldé en cas de décès de l’emprunteur.

L’emprunt senior et ses conditions d’obtention

Pour accorder un prêt à un senior, les banques prennent en compte certains points. D’abord, elles évaluent la capacité de remboursement en se basant sur des critères de solvabilité. Généralement, cela ne constitue pas un frein, car les seniors perçoivent une retraite. Ensuite, elles analysent la capacité d’endettement de l’emprunteur. Cette opération consiste dans la comparaison du montant de certaines charges fixes à celui des revenus mensuels. Il y a un risque de surendettement quand les charges fixes dépassent un tiers des revenus (la retraite). En général, les établissements prêteurs refusent l’octroi d’un crédit si le taux d’endettement des prêteurs est supérieur à 30 %. Pour rappel, un questionnaire de santé doit être rempli au cours de la souscription.

Les critères de choix d’une assurance emprunteur

Les banques ou les organismes de prêt exigent la souscription d’une assurance afin de garantir un crédit immobilier, principalement en cas de décès. Il faut savoir que depuis 2010, il est possible d’opter pour une autre assurance emprunteur que celle de l’organisme emprunteur à condition que son niveau de garanties soit identique. Les seniors retraités ont tout à gagner en se tournant vers les assureurs qui proposent de les couvrir jusqu’à plus de 85 ans. À noter que la « garantie perte totale et irréversible d’autonomie » ainsi que la garantie décès sont obligatoires dans une assurance de prêt immobilier. Pour bien choisir une assurance emprunteur, il faut aussi prendre en considération les exclusions de garanties.

Laisser un commentaire